+32 (0) 71/88.54.00 (lu-ve : 9h à 12h et de 13h30 à 17h)
Livraison rapide à votre domicile & Paiement sécurisé

Vasocedine pseudo-éphedrine tablette 30

Vasocedine pseudo-éphedrine tablette 30

Prix public conseillé : 8,75 €

prix Pharmachezvous 7,88 €

Disponibilité : Épuisé

-

Le médicament n'est délivrable que dans le pays suivant : Belgique.
Description

Notice complète du médicament : Notice de Vasocedine pseudo-éphedrine tablette 30

VASOCEDINE® Pseudoephedrine (QUALIPHAR) VI D 1 a Dénomination: VASOCEDINE® PSEUDOEPHEDRINE Titulaire de l'enregistrement: Laboratoires Qualiphar s.a., Rijksweg 9, 2880 Bornem. Fabricant: Laboratoires Qualiphar s.a., Rijksweg 9, 2880 Bornem. Composition: Principe actif: Pseudoéphédrine chlorhydrate. 60 mg. Excipients: Cellactose — Magnesium stéarate — Dioxyde de silice colloïdale — Pro tabl. compr. una. — Lactose — Hydroxypropylméthylcellulose — Polyéthylène glycol — Dioxyde de titane — Ponceau 4R — Jaune-orangé S obd. Forme pharmaceutique: Comprimés pelliculés pour administration orale. Une boîte contient 6 ou 30 comprimés. Propriétés: La pseudoéphédrine est un stéréo-isomère de l'éphédrine doté d'une action sympathicomimétique directe et indirecte sur les récepteurs adrénergiques. Elle a une action similaire à celle de l'éphédrine mais en causant moins de tachycardie, d'hypertension et de stimulation du système nerveux central. La pseudoéphédrine provoque une vasoconstriction de la muqueuse nasale, à la suite de quoi la congestion nasale diminue et la respiration est facilitée. Pharmacocinétique. La pseudoéphédrine est totalement résorbée après la prise orale. Son action s'enclenche dans les 30 minutes suivant l'administration et se maintient pendant 4 à 6 heures. Par le biais d'une N-déméthylation, il se produit dans le foie une métabolisation partielle en nor-pseudoéphédrine (métabolite actif). La pseudoéphédrine est excrétée par voie rénale, à raison de 55 % - 75 % sous forme inchangée. La demi-vie est d'en moyenne 7 heures. La pseudoéphédrine traverse le placenta et passe dans le lait maternel. Indications: Traitement symptomatique de la congestion nasale dans la rhinite allergique et vasomotrice. Posologie et mode d'emploi: Adultes et enfants à partir de 12 ans: 1 comprimé, 3 à 4 x par jour. Maximum 4 comprimés par jour. Prendre le comprimé avec un peu d'eau, sans mâcher. La durée du traitement doit être la plus courte possible, c'est-à-dire jusqu'à la disparition des symptômes. Contre-indications: Hypersensibilité à l'un des composants de ce produit. Enfants de moins de 12 ans. Personnes qui prennent des inhibiteurs de la MAO ou qui en ont pris dans les 14 jours qui précèdent. L'utilisation simultanée de pseudoéphédrine avec un produit de ce type pourrait en effet donner lieu à une augmentation de la tension artérielle. D'autres contre-indications sont: l'hypertension grave, les maladies coronariennes ou les troubles du rythme cardiaque. Effets indésirables: Les effets secondaires suivants peuvent se produire: insomnie, bouche sèche, nervosité, nausées, céphalée, tachycardie, hypertension et troubles de la miction. Ces effets secondaires sont typiques des sympathicomimétiques. La pseudoéphédrine peut - dans une moindre mesure que l'éphédrine - donner lieu à une stimulation du système nerveux central s'accompagnant d'hallucinations et de convulsions. De rares cas de réactions cutanées érythémateuses, de rétention urinaire et de dysgueusie ont été signalés. Précautions particulières: La prudence est de rigueur chez les patients présentant une hypertension, une hyperthyroïdie, un diabète ou une maladie coronaire (ischémie coronaire). En cas d'usage simultané avec des antihypertenseurs, des amphétamines ou des sympathicomimétiques, il faut contrôler la pression sanguine après le début de traitement. L'administration doit être prudente en cas d'hypertrophie de la prostate et d'un glaucome. Chez les personnes âgées ou chez les insuffisants hépatiques ou rénaux graves, il est recommandé de réduire la dose. Grossesse et lactation: Les amines sympathicomimétiques sont tératogènes chez certaines espèces animales. Chez l'être humain, l'utilisation de la pseudoéphédrine pendant le premier trimestre de la grossesse est associée à une fréquence accrue de gastroschisis (défaut de la paroi abdominale antérieure qui présente une hernie intestinale). Par conséquent, la pseudoéphédrine est contre-indiquée pendant le premier trimestre de la grossesse. La pseudoéphédrine passe dans le lait maternel; l'utilisation pendant la période de lactation est contre-indiquée. Interactions: La pseudoéphédrine peut réduire l'action antihypertensive des médicaments exerçant une influence sur le système sympathique, comme par exemple la réserpine, la guanéthidine, le méthyldopa et les bêta-bloquants. L'utilisation simultanée d'autres sympathicomimétiques tels que les décongestionnants, les anorexigènes, les psychostimulants du type amphétamine, les antihypertenseurs, la furazolidone et certains antidépresseurs tricycliques et inhibiteurs de la MAO, peut provoquer une augmentation de la tension artérielle. Etant donné la longue durée d'action des inhibiteurs de la MAO, cette interaction peut persister jusqu'à 15 jours après l'arrêt du traitement. La résorption de la pseudoéphédrine peut augmenter lorsqu'elle est administrée en même temps qu'un médicament à base d'hydroxyde d'aluminium. L'administration de pseudoéphédrine à des patients traités par la metformine augmente le risque d'hyperglycémie. La glycémie doit être régulièrement contrôlée en cas d'association de ces deux substances. Chez un patient traité par 250 mg de trazodone par jour, on a décrit de la confusion, de l'angoisse, de la panique et une dépersonnalisation après la prise de 2 doses de pseudoéphédrine. Conduite de véhicules et utilisation de machines: La prise de comprimés de pseudoéphédrine n'a pas d'influence sur la conduite de véhicules ni sur l'utilisation de machines. Surdosage: En cas de surdosage, les symptôme suivants peuvent se produire: insomnie, hallucinations, tremblements, états d'angoisse, convulsions, céphalée, sudation, nausées, tachycardie, palpitations, troubles de la miction, hypertension, vomissements, mydriase. Traitement. Faire vomir le patient; contrecarrer toute résorption supplémentaire en administrant du charbon activé; si nécessaire, effectuer un lavage gastrique. L'élimination de la pseudoéphédrine peut être accélérée par l'acidification de l'urine. Traitement symptomatique: — Maîtriser l'hypertension par l'administration d'un α-bloquant, et la tachycardie au moyen d'un ß-bloquant — Traiter les convulsions par du diazépam (adultes: 10 mg I.V. ou I.M.; enfants 0,5 mg/kg par voie rectale) — Fournir une assistance cardiorespiratoire. Conservation: Tenir hors de portée des enfants. Conservé à température ambiante (15° C - 25° C), à l'abri de la lumière et de l'humidité, ce médicament se conserve jusqu'à la date mentionnée sur l'emballage après le sigle "EX." Les deux premiers chiffres indiquent le mois, les deux ou quatre derniers l'année. La date de péremption est le premier jour du mois mentionné. Mode de délivrance: L'emballage de 6 comprimés est exempt de prescription médicale. Les emballages de 30 comprimés sont exclusivement disponibles sur prescription médicale ou sur demande écrite. Dernière mise à jour de la notice: 03.01.2000.

Informations complémentaires

Informations complémentaires

Marque Non
Action Nez Bouché
Quel âge ? Adulte
Anesthésiant Non
Effet chauffant Non
Femmes enceintes Non
Sous quelle forme ? Comprimés
Quel goût ? Non
Pour quel usage ? Usage Interne
Stérile Non
Sans sucre Non
Avis sur ce produit
 

x